Troubles anxieux chez l’enfant

Tout comme les adultes, les enfants peuvent ressentir de l’anxiété. Un sentiment tout à fait normal que l’organisme développe lorsqu’il affronte une situation différente ou stressante.

L’anxiété, c’est quoi ?

D’après le dictionnaire, l’anxiété est une « angoisse à caractère pathologique, née de la crainte d’un péril imminent et incertain, provoquant un désarroi paralysant, souvent accompagné de symptômes physiques ».

Symptômes de l’anxiété :

Un enfant souffrant d’anxiété n’est pas toujours facile à remarquer. Voici donc quelques pistes sur le comportement et les symptômes que peut présenter un enfant anxieux :
- Maux de ventre, vomissements.
- Perte d’appétit.
- Apparition de TOC.
- Problèmes de peau soudains.
- Troubles du sommeil.
- Ne veut pas aller à l’école.
- Pleure plus souvent.
- Panique beaucoup.
- Fait des excès de colère.
- Se renferme.

Causes de l’anxiété chez l’enfant :

Les causes peuvent être très variées et sont propres à l’enfant et son cadre. Cependant, certaines raisons reviennent régulièrement.
On sait que l’enfant peut développer de l’anxiété après avoir entendu une histoire ou regarder un film effrayant. Il développera les peurs classiques du jeune âge comme la peur du noir ou des monstres.
Une deuxième raison est souvent la structure familiale. La venue d’un petit-frère ou d’une petite-sœur, un divorce, la mort d’un animal de compagnie peuvent être des sources d’angoisse.
La structure sociale est aussi à prendre en compte, on pense à l’environnement scolaire. Est-ce que l’enfant entretient de bons rapports avec ses camarades ? A-t-il changé de crèche ou d’école récemment ?

Suggestion Slowcare

L’anxiété est un trouble relativement courant chez les enfants qui grandissent en surmontant leurs peurs. Cependant, certains cas nécessitent parfois l’intervention de professionnels afin de les aider à se débarrasser de leurs angoisses et leur permettre de grandir tranquillement.
Voici donc, une liste d’indices qui penchent vers l’intervention d’un professionnel :

  • Si l’anxiété s’est développée suite à un gros traumatisme tel qu’un accident, la perte d’un être cher.
  • Si les troubles persistent.
  • Si l’anxiété de l’enfant l’empêche de vivre comme avant.Si son état affecte également la structure familiale.

Contre les troubles anxieux, ces parents ont essayé :

L’art-thérapie

L’art-thérapie utilise divers supports pour permettre à l’enfant de s’exprimer. Par la peinture, la poterie ou la mise en scène, le thérapeute accompagne l’enfant à extérioriser ses angoisses pour s’en libérer. Cette méthode à l’avantage de ne pas bousculer les enfants timides et de rendre le processus agréable.

Button

La kinésiologie

Cette thérapie épatante consiste en la lecture des messages musculaires. Le thérapeute analyse l’enfant et ses réactions musculaires à l’évocation de certains mots et détermine les causes de son anxiété. Elles peuvent être diverses et remontées au moment où l’enfant était encore dans le ventre de sa mère. Ensuite, le thérapeute emploie un travail de manipulation et cela peut en général bousculer l’enfant pendant les jours qui suivent la séance, mais est très efficace pour calmer les angoisses selon les profils.

Button

La réflexologie plantaire

Le massage de la zone plantaire est généralement un moment très apprécié des enfants qui ont passé la journée à courir et subir différents stress. La voûte plantaire donnant accès à l’entièreté du corps, le thérapeute peut sans bousculer l’enfant, le détendre de toutes éventuelles angoisses et contractions.

Button

L’homéopathie

Certains remèdes homéopathiques calment l’anxiété chez certains enfants. Cependant, ces produits pouvant avoir un effet relativement fort, il est conseillé de se renseigner auprès d’un professionnel avant de commencer cette médication. Certains remèdes conviendront spécialement aux enfants agités par l’anxiété tandis que d’autres conviendront aux enfants affaiblis par celle-ci.

Button

L’ostéopathie et thérapie craniosacrale

La première mission de l’ostéopathe est de rétablir de la mobilité là où il n’y en a pas. En admettant que les troubles psychologiques soient toujours liés à des troubles physiques et vice versa, le thérapeute peut manipuler le corps de l’enfant afin de traiter ses troubles psychologiques. En décongestionnant certains organes et rétablissant la libre circulation énergétique, sanguine et lymphatique de son corps, l’objectif est de donner à l’ enfant la possibilité de se sentir mieux physiquement et mentalement. La thérapie craniosacrale est un dérivé de l’ostéopathie qui traite ses patients selon les mêmes principes. Elle peut également avoir beaucoup d’effets bénéfiques sur l’anxiété, mais ne se concentre, que sur le haut du corps.

Button

La phytothérapie

La phytothérapie contre les rhumatismes et articulations douloureuses ! La puissance anti-inflammatoire et guérisseuse des plantes est utilisée pour soigner des rhumatismes, douleurs articulaires ou autres troubles tels que la mauvaise digestion ou les problèmes de peau.

Button

Le shiatsu

Cette thérapie de manipulation stimule les méridiens par des pressions douces sur le corps pour arranger les maux des enfants. Pour calmer les angoisses d’un enfant, le thérapeute se concentre sur le système nerveux parasympathique afin de fluidifier sa circulation énergétique. En s’occupant également de l’entièreté du corps, le thérapeute vise à détendre complètement l’enfant et à diminuer ses angoisses.

Button

L’ acupuncture et auriculothérapie

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’acupuncture est aussi pour les enfants. Cette thérapie énergétique applique des petites aiguilles sur le corps de l’enfant dans le but de rétablir la libre circulation de son énergie vitale. Cela lui procure un sentiment de bien-être et boost son inconscient afin de calmer ses troubles d’anxiété.

L’auriculothérapie applique les mêmes principes, mais se concentre sur les oreilles. Une méthode différente qui peut mieux ou moins bien convenir à certains enfants et qui visera les mêmes résultats.

Button

Le training autogène

Le training autogène se concentre sur la maitrise de sa respiration. Il convient aux enfants en âge de se concentrer et qui ont du mal à se calmer, à se remettre de leurs angoisses. Cette thérapie guide l’enfant vers la gestion de ses angoisses. Son thérapeute lui apprend les méthodes de respiration relaxantes qui lui permettront de se calmer de manière autonome.

Button

Et vous ? Un avis ?

Contribuez à l’avancée de cette page et donnez votre avis sur l’efficacité de ces thérapies grâce à votre propre expérience !

Button

Témoignages

Bouton
Réagissez


Il n'y a aucun témoignage pour l'instant