La toux chez l’enfant

La toux est un réflexe normal de l’organisme pour expulser les sécrétions qui encombrent les voies respiratoires. C’est le moyen de protection efficace contre des agents infectieux, les virus par exemple. Elle peut cependant cacher autre chose parfois.

Toux sèche - symptômes

La toux sèche se traduit par une sensation de picotements dans le fond de la gorge qui irrite et pousse à tousser. Cette toux ne produit pas de sécrétions et est généralement douloureuse. Elle peut cacher une angine, un rhume, une bronchite ou une allergie. Comme elle ne sert pas à expulser les agents infectieux des muqueuses, elle est dite non productive et peut être calmée par des antitussifs naturels tels que le thé à la menthe ou le miel.

Toux grasse

La toux grasse donne l’impression d’avoir le fond de gorge rempli de matière épaisse et grasse. Elle peut cacher une bronchite, un rhume, une grippe ou même une pneumonie. La toux grasse produit des sécrétions de mucus et d’eau et permet aux poumons et aux bronches d’évacuer les microbes et de se nettoyer. Elle est dite productive et ne doit pas être ralentie par des médicaments antitussifs.

Pourquoi mon enfant tousse-t-il davantage la nuit ?

La position allongée favorise la montée de quintes de toux. Pour les calmer, on peut redresser le dossier du lit pour faciliter l’écoulement des sécrétions, par exemple avec plusieurs oreillers.

Consulter un médecin ?

Une toux est une chose courante et normale. Dans les situations suivantes, il est toutefois préférable de consulter un·e professionnel·le de la santé :

- Si l’enfant a de la température depuis plus de 3 jours qui ne redescend pas.
- Au-delà de 10 jours de toux.
- Si l’enfant s’étouffe ou vomit.
- S’il a moins de 3 mois.
- S’il crache du sang en toussant.
- S’il a la poitrine douloureuse.
- S’il ne s’alimente ou ne s’hydrate plus depuis plus de 2 jours.

Suggestion Slowcare

Voici quelques pratiques qui permettent de limiter la contamination par des agents infectieux et d’éviter la survenue de la toux chez l’enfant :

  • L’encourager à boire beaucoup ! Cela contribue à fluidifier le mucus et aide la muqueuse nasale à rejeter poussières et microbes.
  • Lui laver le nez ! laver le nez dès qu’il est bouché permet d’empêcher les agents infectieux de remonter dans les cavités nasales.
  • Aérer la maison ! Aérer toutes les pièces de l’habitat durant 15 minutes chaque jour , y compris en hiver. Cela permet de garder un taux d’humidité assez élevé pour humidifier les muqueuses de l’enfant et contribue à chasser les virus. De plus, le renouvellement de l’air évite la concentration des bactéries.

Pour soulager et lutter contre le rhume, ces parents ont essayé :

Phytothérapie

Le principe actif de certaines plantes calme l’inflammation au niveau de la gorge et ont des vertus spasmolytiques, c’est-à-dire qu’elles diminuent les spasmes, les quintes de toux.
Le thym en infusion désinfecte les cavités des microbes et apaise la toux par exemple. Cette plante diminue généralement les infections ORL. D’autres, réfractaire au thym, recommandent la tisane d’eucalyptus.

Button

Naturopathie

La naturopathie vise à maintenir en santé et à améliorer la qualité de vie ! Cette thérapie cherche à agir en profondeur sur les troubles et l’expression du mal-être, à travers une approche globale de la personne.

Button

Hydrothérapie

Contre la toux, la thermothérapie ou thalassothérapie permet de placer l’enfant dans des milieux humides bons pour leurs muqueuses asséchées. Inhaler les vapeurs d’eau aide à mieux respirer et prévient des surinfections. L’inhalation d’huiles essentielles pouvant être trop agressives selon l’âge, l’hydrothérapie est une alternative agréable pour les enfants qui aiment l’eau.

Button

Et vous ? Un avis ?

Contribuez à l’avancée de cette page et donnez votre avis sur l’efficacité de ces thérapies grâce à votre propre expérience !

Button

Témoignages

Bouton
Réagissez


Il n'y a aucun témoignage pour l'instant